Skip to content

FAQ

Qui Sommes-Nous

Laurent Lafarge

Un arbre généalogique où l’on croise des forgerons, des résistants mais aussi un accordéoniste, pour la plus grande joie de ses amis. C’est une famille d’accueil et de main tendue … sans oublier leur capacité à trouver des cèpes bien avant « les grandes poussées ». Son parcours professionnel l’amène en RDC chef logisticien pour MSF , au lycée de l’Aveyron en passant par l’accompagnement aux jeunes entreprises lotoises, un vrai couteau suisse ! C’est le défricheur et la boussole de Canosphère.
Son idée : ce sont les plantes grimpantes
Sa phrase fétiche : « La vraie générosité envers l’avenir consiste à tout donner au présent » Albert Camus

 


 

Fabrice Placet

Né de la plus belle union entre un poète et une institutrice, Fabrice a grandi avec deux autres amours : le Périgord et les insectes. Incollable sur les plus petites bêtes, il sait aussi voir les choses en grand et dirige depuis plus de 20ans les Alliances Françaises à travers le monde : Brésil, Mexique, Colombie, Panama… et aujourd’hui Italie.
Son idée : c’est de vous faire remonter le Dordogne en tricycle électrique. Et là, on a dit OUI !
Sa phrase fétiche : «Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, mais parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles » Sénèque

 


 

Thierry Pasquet

Peine perdue si vous voulez qu’il se retourne, il vaudra mieux l’appeler Bill.
Carsac, une maison en pierre chaude, des chênes verts et les maitres des lieux qui prenaient toujours grand soin de leurs hôtes. Promis à un avenir d’économiste, Bill est devenu grand reporter, il faut dire que c’est un homme d’instinct. Des premiers documentaires sur le Dordogne pour ensuite couvrir le conflit irakien ou suer aux cotés de légionnaires en Guyane, il revient sur ses rives… c’est vrai qu’il a une addiction au gâteau aux noix !
Son idée : c’est vous faire remonter le Dordogne en kite-surf mais là on a dit NON
Sa phrase fétiche : «Attends d’avoir traversé la rivière pour dire que le crocodile a une sale gueule» Proverbe africain

 


 

Christophe Yemsi

Père camerounais, mère allemande mais une famille du terroir. C’est aussi cela le Périgord que nous aimons. C’est de son surnom « Tof » dont il faudra vous munir si vous souhaitez vous adresser à lui. Il est à la fois « grande croix de l’ordre du Cabecou », sportif de pleine nature et agrégé de physique. Voyageur invétéré (combien de passeport a-t-il usé ?), lecteur exigeant et conteur en soirée, le Périgord demeure son port d’attache et CanoSphère une nouvelle aventure au service de son engagement.
Son idée : c’est faire un poulailler
Sa phrase fétiche : «J’aimerais toujours être en partance, ayant où revenir…»

CanoSphère est l’histoire du retour au pays de 4 enfants de la Dordogne. Pendant de longues années, nous étions loin de chez nous. Nous avons enseigné à l’étranger, évolué dans la diplomatie culturelle, mis en place des logistiques pour des missions humanitaires souvent périlleuses et parcouru le monde pour mieux le raconter.

La Dordogne partage avec nos métiers une curiosité, un goût pour l’ailleurs et un étonnement toujours intact face à la beauté du monde. Pendant tout ce temps-là, le Périgord est resté notre refuge, unis autour d’une même passion pour la Dordogne et le canoë, nous avons décidé de créer ensemble CanoSphère.

Et voici comment cela s’est passé :

Hiver 2018 : une soirée, quelques rires au nom des souvenirs, deux trois bons mots pour tester l’acuité des 4 convives mais très vite, retour aux préoccupations du moment et à la notion d’engagement. Nos nombreux séjours et interventions professionnelles à l’étranger et en France, nous ont permis de mesurer les urgences de ce monde. Le Périgord est encore épargné, mais nous avons déjà remarqué ici et là, la diminution du nombre de papillons, la raréfaction des mares, les efforts colossaux des oiseaux et poissons migrateurs pour poursuivre leur route…

Nous terminons la soirée, épuisés par la longue litanie de catastrophes promettant un chaos écologique à très court terme. Le lendemain, nous passons à l’action et décidons d’agir pour la rivière en prenant soin et en lui rendant ce qu’elle nous a offert en associant nos clients à son devenir. Le futur est une affaire de présent.

L’ensemble du bassin de la Dordogne a été classé réserve de biosphère par l’UNESCO en juillet 2012. Depuis cette date, différentes démarches innovantes  sont testées pour concilier conservation de la biodiversité, valorisation culturelle et développement économique et social. Nous croyons que la location de canoës peut s’exercer dans le respect des équilibres naturels. C’est dans cet esprit que nous avons créé CanoSphère en décembre 2018.

CanoSphère est un projet de partage où nous offrons à la fois des randonnées sur la rivière et sur les chemins mais aussi une programmation culturelle, une terrasse gourmande avec son coin lecture ombragé au bord de l’eau. Ce projet porte aussi l’engagement citoyen de 4 gars du pays qui souhaitent partager avec vous la richesse de notre vallée dans le respect de la nature et de l’humain. Notre sensibilité écologique et notre envie de vous faire découvrir les richesses de la Dordogne, mais aussi ses fragilités, nous ont conduits à œuvrer pour :

Au niveau de l’éco responsabilité :

  • Financer des programmes de protection de l’environnement en reversant une partie du prix des balades que vous faites chez nous. En privilégiant nos balades, vous veillez vous aussi à développer un tourisme responsable. Participez à notre grande enquête sur Facebook cliquez ici
  • Rejoindre différentes démarches et labels comme le 1% for the planet.
  • Créer un modèle économique en circuit court et transformer nos pratiques pour minimiser notre impact sur l’environnement (utilisation des produits non polluants sous la norme « ecocert »)
  • Soutenir la transition énergétique avec une électricité 100% verte : Pour le fonctionnement de la base nautique et de la guinguette, nous avons choisi Enercoop pour son modèle énergétique responsable qui repose sur un approvisionnement 100% renouvelable et une implication des citoyens au niveau local.
  • Tisser du lien entre les Hommes et le savoir en créant notamment un lieu de convivialité et d’échange à CanoSphère. Des concerts, des discussions et divers évènements pour faire connaitre la Dordogne.

Nos expériences professionnelles nous ont régulièrement confrontés à la notion d’accueil. Comme vous, nous avons été de nombreuse fois les usagers de différents services touristiques, à Canosphère, NOUS RECHERCHONS L’INTERACTION avec vous, la qualité de service et d’accueil sont des éléments essentiels de notre développement. Tout notre équipe y est sensibilisée.

Bienvenue dans notre sphère poétique, responsable et ouverte à tous. Bienvenue à CanoSphère.

Tout ce qu’il faut savoir pour profiter pleinement d’une belle sortie en canoë sur la Dordogne.

Ce n’est pas obligatoire, simplement conseillé. Avec une réservation, vous profiterez d’une descente dans les meilleures conditions. Vous gagnez du temps à votre arrivée à CanoSphère et cela nous permet de mieux organiser les navettes et de préparer les canoës et Kayaks.

Si vous hésitez encore sur le parcours que vous souhaitez réaliser, Appelez nous ou venez nous voir !  Nous connaissons parfaitement la Dordogne et pouvons vous aider à vous conseiller sur les parcours et le choix des embarcations. Arrivez 30 minutes avant le départ. Nous vous conseillons et répondons à toutes vos questions.

Prenez la navette gratuite qui vous monte au point de départ que vous aurez choisi ou embarquez directement depuis CanoSphère. Pour les parcours Carsac/Cénac, Calviac/Cénac et Carsac/Beynac, départ à 10H et 11H30. Pour les parcours au départ de Cénac, les départs sont en continu depuis CanoSphère jusqu’à 17 heures. Les retours s’effectuent en navette toutes les heures.

Quelle que soit la formule retenue, vous bénéficiez toujours d’une aide pour la mise à l’eau. Une initiation au maniement de la pagaie vous est également proposée avant votre départ sur l’eau. Pour plus d’informations sur la technique de rame, vous pouvez jeter un œil sur nos tutoriels .

L’encadrement n’est pas obligatoire. Vous profitez de la nature et du grand spectacle des châteaux de la vallée de la Dordogne en toute autonomie. Prenez le temps de découvrir les richesses naturelles et historiques de notre vallée. Depuis le centre de la rivière, les points de vue sont inoubliables !

Nous vous attendons à l’arrivée. Débarquez au point de rendez-vous que nous vous aurons indiqué. Un membre de notre équipe récupèrera le bateau, les gilets et les pagaies. Si votre arrivée est à Cénac, pas d’attente de bus. Vous retrouvez votre voiture. Pour les autres arrivées, un bus remonte à CanoSphère toutes les heures.    

Nous vous conseillons : – des chaussures fermées – pour les journées ensoleillées : de la crème solaire et un chapeau – de l’eau – quelques vêtements de rechange – un pique-nique (Nous pouvons vous le préparer ou vous pourrez aussi le commander au bistrot de la base)

Oui ! Nous vous proposons le menu de notre bistrot du 1er juin au 30 Août avec des plats faits maison à base de produits frais bio et/ou locaux pour prendre des forces avant votre descente de la Dordogne ou pour en reprendre après !

CanoSphère vous prête un bidon étanche qui vous permet de garder vos effets personnels au sec.

Bien sûr ! La navette qui vous monte à votre point de départ ou qui vous remonte à CanoSphère est gratuite.

Le Canoë, c’est le baroudeur de la rivière ! Sa coque ouverte permet d’emporter une grande quantité de matériel. Sa largeur lui donne une bonne stabilité et sa longueur est un compromis parfait entre maniabilité et glisse. Il se propulse généralement avec une pagaie simple. Le Kayac (de rivière) est beaucoup plus court que le canoë. Un peu moins stable, le kayac est l’embarcation la plus maniable qui soit. Il se propulse avec une pagaie double.

Nos canoës et Kayaks sont insubmersibles. Vous partirez en priorité en canoës biplaces (ou 3 places avec un enfant de moins de 12 ans placé au milieu) Nous ajouterons des Kayaks monoplaces quand vous serez un nombre impair de participants. 

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. 

Les durées sont indicatives et tiennent compte d’une pause baignade et d’un pagayage très modéré 😉 Vous avez le temps d’admirer tout ce qui vous entoure !

En partant de Cénac (CanoSphère), le trajet dure environ 3 heures jusqu’à Beynac. En partant de Carsac, le trajet dure aussi 3 heures jusqu’à Cénac . Nous vous proposons également des balades plus longues de 4H30 environ : Calviac-Cénac et Carsac-Beynac

La Dordogne compte plus de 300 kilomètres navigables en canoë. Pour une descente en mode randonnée et bivouac sur plusieurs jours, depuis Argentat, Beaulieu ou Souillac

Oui ! La Dordogne est une rivière de catégorie 1 (échelle de 1 à 6) c’est à dire qu’elle est très accessible avec un courant faible ou nul ! Vous devez seulement rester vigilants à l’approche des ponts et aux arbres déracinés qui longent les rives. Préférez toujours une navigation au centre de la rivière. Sur la Dordogne, vous pouvez donc tout à fait pratiquer le canoë pour la première fois. Retrouvez plus d’infos sur la Dordogne en cliquant ici. Pour plus d’infos sur les techniques de navigation, c’est par là. 

Pour un départ en canoë le matin, nous vous donnons rendez-vous à 9h00 à l’accueil de CanoSphère. Les descentes sont ensuite assurées toute la journée. Attention, à partir de 19 heures, aucun canoë ne doit encore circuler sur la Dordogne.

Embarquer sa petite famille pour une descente en canoë est une expérience magique. Mais attention, tout le monde doit impérativement savoir nager sur 25 mètres y compris les enfants qui doivent avoir au moins 5 ans.

Nous vous indiquerons comment bien installer les enfants dans le canoë et lui remettrons un gilet de sauvetage adapté à sa taille.

Choisissez pour les kids des vêtements hydrophobes (les fibres ne retiennent pas l’eau) qui pourront aussi protéger du soleil et du froid. En cas de mauvais temps, prévoyez pour vos apprentis trappeurs un coupe-vent, très utile pour garder la chaleur du corps.

Les enfants s’ennuient vite si leur curiosité et leur créativité ne sont pas engagées. Ne les considérez pas comme de simples passagers et impliquez-les au maximum dans la descente (ne les ennuyez pas avec trop de technique !)

Enfin n’oubliez pas lunettes de soleil, crème solaire et chapeau. Le grand air ouvre les appétits, prévoyez en-cas ou pique-nique, manger remonte le moral 😉

Le personnel du Bistro de CanoSphère peut vous préparer un panier gourmand ou un pique-nique à emporter sur vos canoës.

Vous avez encore des questions ?